Sculptés sur les murs des églises, aux portails des cathédrales, mais aussi peints dans les enluminures des manuscrits liturgiques et profanes, les monstres hybrides – figurations humaines et animales – apparaissent à profusion dans l’art du Moyen-Âge. Rendus visibles par ces artifices, ils finissent par exister aux yeux des hommes de ce temps. L’image sert la foi en leur existence, c’est la manifestation visible d’un monde invisible. L’adage contemporain : « Il faut le voir pour y croire » s’inverse pour la période médiévale : « Il faut y croire pour le voir ».
 
La principale période étudiée se situe entre le XIe et le XIIIe siècle qui voit éclore les deux principaux courants artistiques du Moyen-Âge, l’art roman et l’art gothique.
 
L’ouvrage est agrémenté de 126 dessins de l’auteur représentant des monstres issus de la statuaire et d’enluminures de manuscrits médiévaux.

Format : 14,8 x 21 cm
Pages : 192 pp
Illustrations : 126 - Dessins de l'auteur
ISBN : 978-2-9542713-1-6
Prix public : 16,40€ TTC
 C'est avec un regard de peintre et de sculpteur qu'Ortaire de Coupigny étudie par le texte et le dessin l'art médiéval. Artiste plasticien, il s’est formé à la gravure et au vitrail en suivant les Ateliers des beaux-arts de la ville de Paris. En 2004, le Centre dramatique national du Préaux à Vire donne sa première exposition personnelle. Depuis, il a exposé, entre autres villes et pays, à Kobe au Japon, à Galway en Irlande, à Amsterdam aux Pays-Bas. En 2008, il expose une œuvre de sa série Présence lointaine au salon d’été du Royal Academy of Arts de Londres. Installé au bord de la petite mer de Gâvre dans le Morbihan, il partage son temps entre son atelier, la lecture des historiens du Moyen-Age, et l'éducation de ses deux petites filles. Son dernier ouvrage illustré, Amour charnel et dévoration au Moyen-Âge, vient de paraître en juin 2016.
   

Effacez-moi et saisissez votre texte ici