Scénariste de bande-dessinée, essayiste, traducteur, éditeur, conférencier… En trois mots, homme de lettres, Jean-Marc Lainé se consacre dès 1988 à la fiction populaire en rédigeant des articles dans de nombreux fanzines. Son mémoire de maîtrise à Paris IV-La Sorbonne compare la BD francophone et la BD anglophone. Responsable éditorial chez Semic au tournant du siècle, il participe à la création de la collection Semic Books, puis dirige la collection Angle Comics chez l’éditeur Bamboo. Essayiste, Jean-Marc Lainé a publié chez Les Moutons électriques : Frank Miller : urbaine tragédie ; Super-héros! La puissance des masques ; Stan Lee : Homère du XXe siècle ; ainsi que le Dico des Super-Héros, ce dernier en collaboration avec Jean-Marc Lofficier. Avec Sébastien Carletti, il est l’auteur de Nos années Strange : 1970-1996, édité par Flammarion. Conférencier, enseignant et pédagogue, Jean-Marc Lainé a rédigé les sept volumes des Manuels de la BD et La Méthode Largo Winch chez Eyrolles. Scénariste, il est également l’auteur, entre autres, de la trilogie de science-fiction Omnopolis, dessinée par GeyseR, et du diptyque Grands Anciens, dessiné par Bojan Vukić, qui marque la rencontre des univers de Melville et de Lovecraft. Last but not least, Jean-Marc Lainé est aussi traducteur.
     
                                                                          C'est avec un regard de peintre et de sculpteur qu'Ortaire de Coupigny étudie par le texte et le dessin l'art médiéval. Artiste plasticien, il s’est formé à la gravure et au vitrail en suivant les Ateliers des beaux-arts de la ville de Paris. En 2004, le Centre dramatique national du Préaux à Vire donne sa première exposition personnelle. Depuis, il a exposé, entre autres villes et pays, à Kobe au Japon, à Galway en Irlande, à Amsterdam aux Pays-Bas. En 2008, il expose une œuvre de sa série Présence lointaine au salon d’été du Royal Academy of Arts de Londres. Installé au bord de la petite mer de Gâvre dans le Morbihan, il partage son temps entre son atelier, la lecture des historiens du Moyen-Age, et l'éducation de ses deux petites filles. Son dernier ouvrage illustré, Amour charnel et dévoration au Moyen-Âge, vient de paraître en juin 2016.
     
   Amateur de grands espaces spatiaux et temporels, Axel Nikolavitch a publié Apocalypse, une brève histoire de la fin des temps et Cosmonautes! Spécialiste de la bande dessinée américaine, il est aussi l’auteur d’un troisième essai chez Les Moutons Electriques : Mythe & Super-héros. Avec Les dieux de Kirby, Alex Nikolavitch poursuit sa réflexion sur la bande dessinée américaine et les mythes à travers l’étude de l’œuvre de Jack Kirby. Auteur lui-même de nombreux scénarii, il a co-signé des albums chez Les Humanoïdes associés et chez Glénat. Caché comme traducteur derrière le masque de V pour Vendetta, Alex Nikolavitch est encore la voix papier de Batman chez Semic, mais aussi celle en chair et en os du conférencier que survole Superman.
 
 
                                          

                                                                                                                     
                                                             Olivier de Saint-Jouan s’est vu décerner, par la Société des Poètes et Artistes de France,le Prix de la nouvelle pour La Fête de la nuit qui ouvre Ni les amours reviennent, et le Prix d’excellence 2005 pour l’ensemble de ses œuvres littéraires. Il vit à Lancieux, en Bretagne, et y anime des ateliers d’écriture, non loin des bords de la Rance où il a passé son enfance.